Le karaoké, certains s’y rendent régulièrement alors que d’autres n’en savent rien. Depuis son apparition au Japon il y a près de 50 ans, cette façon « divertissante » de chanter est devenue populaire dans tout le pays, mais aussi dans la France !

Invention et démocratisation du karaoké

Comme indiqué avant, le karaoké a vu le jour au Japon il y a plus de 50 ans, exactement en 1969. Et c’est à un jeune crêpier nommé Daisuke Inoue que l’on doit cette invention qui deviendra très populaire par la suite. À l’époque, Daisuke Inoue qui était aussi un batteur occasionnel recevra une invitation pour animer (musicalement) un congrès. Chose qu’il ne pouvait assurer en ce temps, il s’improvise alors et invente une machine qui diffuse de la musique sans voix, permettant ainsi aux gens de chanter avec.

L’idée est réussie et fait rapidement entendre d’elle, suscitant l’intérêt dans tout le pays. Daisuke Inoue baptisa alors son invention « karaoké » qui veut dire « orchestre vide » en japonais. Durant les années 70 et 80, le karaoké fut amélioré et perfectionné grâce à l’évolution de la technologie, puis démocratisé dans tout le pays grâce aux grands fabricants du matériel électronique comme Toshiba. L’arrivée d’internet dès les années 2000 contribua également à l’exportation du karaoké partout au monde. En France par exemple, il existe un grand nombre d’établissements dédiés comme KP Karaoké Box.

Introduction du Karaoké en France

On pourrait croire que l’apparition des karaokés est récente en France. Mais la vérité est que ce phénomène existe depuis le début des années 1990, d’abord à travers des émissions de télévision comme « La machine à chanter » et « La Fureur du samedi soir », puis dans les restaurants, bars interlopes et clubs parisiens. Ceci dit, le karaoké en sa version japonaise d’origine n’a été introduit en France que depuis les années 2010. Les premiers karaokés boxes font donc leur apparition à Paris, puis dans d’autres villes du pays.

On retrouve d’ailleurs plusieurs espaces thématiques à Bordeaux comme le club KP Karaoké Box qui est le seul en son genre sur la rive droite bordelaise. Dans ce type de clubs, vous pouvez réserver une salle privative qui accueille jusqu’à 25 personnes et choisir entre des milliers de chansons en version karaoké. C’est pour ça qu’on les appelle karaokés boxes, parce que les gens en dehors de la salle ne peuvent pas (normalement) vous entendre chanter.

Que pensent les Français du karaoké ?

Les avis à propos du karaoké sont mitigés, non seulement en France, mais aussi dans d’autres pays où le phénomène est populaire comme les États-Unis. Alors que le karaoké est un élément de la culture au Japon et même en Corée du Sud, en chine et aux Philippines, les gens de l’Occident ne sont pas tous du même avis.

Certains trouvent que c’est une pratique ringarde, alors que d’autres y voient une façon de vaincre leur timidité, de s’amuser, de déstresser et de passer du bon temps en famille ou entre amis et collègues. Ce qui est totalement vrai ! Et c’est vrai aussi que le karaoké est de plus en plus populaire en France auprès des étudiants, des salariés, des retraités et des familles. On organise même un championnat à Jaillans en février pour choisir les deux candidats français qui participeront au Championnat du monde du karaoké.

Vous n’avez pas besoin d’occasion particulière pour vous rendre au karaoké. C’est juste un endroit où vous pouvez chanter (et danser aussi) comme une star sans que personne ne vous juge.

Share Button
https://autoservis.info/wp-content/uploads/2019/02/karaokes-en-France-1024x683.jpghttps://autoservis.info/wp-content/uploads/2019/02/karaokes-en-France-150x150.jpgAMINELoisirs
Le karaoké, certains s’y rendent régulièrement alors que d’autres n’en savent rien. Depuis son apparition au Japon il y a près de 50 ans, cette façon « divertissante » de chanter est devenue populaire dans tout le pays, mais aussi dans la France ! Invention et démocratisation du karaoké Comme indiqué...