Intégrer les grandes écoles, c’est le rêve de beaucoup d’élèves de terminale. Le nombre de candidats s’inscrivant en classes prépas ne cesse d’augmenter. Ils étaient plus de 86000 élèves cette année, soit 2.3% de plus par rapport à l’année dernière. Mais est-ce une raison pour dire qu’intégrer une Classe Préparatoire est devenue un bon choix pour les élèves ? Les CPGE peuvent être un bon choix, à condition bien entendu d’avoir le bon profil. Et oui, ce n’est pas tout le monde qui peut intégrer les classes prépas.

Alors, qui sont les candidats ?

La sélection des candidats se fait tout d’abord sur dossier : lettre de motivation, notes de l’élève en classe de première et des deux premiers trimestres de terminale, ainsi que la note de français aux épreuves du baccalauréat. Tous les étudiants de terminale, STi2D et STL, souhaitant poursuivre leurs études dans une grande école peuvent donc présenter leur candidature aux jurys d’admission pour la sélection des dossiers. Seulement, le nombre des places est limité en classes prépas. Seuls les candidats ayant de bons profils peuvent être admis.

Sur quels critères se basent les jurys sur la sélection des dossiers ?

Les notes des élèves en classe de première et de terminale ont toute son importance lors de la sélection des dossiers. Les candidats doivent donc avoir la moyenne pour entrer en prépa. Ils doivent être bon à toutes les matières : mathématiques, physique-chimie, langues, histoire-géographie, philosophie… Mais est-ce suffisant pour être admis en classe prépa ? Voici quelques points à retenir si vous voulez être classée parmi la meilleure en prépa.

  • Premier point, les Jurys d’admission préfèrent retenir un élève qui a 13 ou 14 de moyenne dans l’ensemble des matières, plutôt qu’un élève très bon en Maths mais qui rencontre des difficultés en Physique-chimie ou encore très bon en Philosophie mais qui reste toujours en dessous de la moyenne en Histo-Géo.
  • Deuxième point, les Jurys sont très sensibles aux élèves très combatifs. Même si les notes de l’élève ne sont pas excellentes en classe de première, mais qu’il a beaucoup travaillé en terminale, il peut avoir beaucoup de chance d’être admis en prépa. En effet, les jurys préfèrent sélectionner les élèves qui affichent une progression continue entre la première et la terminale.
  • Troisième point, le but des enseignants n’est pas forcément de recruter les meilleures. Beaucoup d’étudiants premiers de leur classe en terminale arrivent en prépa et pensent que tout est gagné. Or, il y a un classement prépa. Les élèves doivent donc savoir supporter les échecs. Alors, pour évaluer les candidats, les jurys ne se contentent plus seulement sur les notes. Ils regardent également les appréciations des professeurs et surtout le niveau de la classe et de l’école. Ce n’est pas la même chose d’avoir un très bon niveau dans une classe moyenne et une classe de bon niveau. De plus, les notations diffèrent d’un prof à un autre.

Intégrer une prépa : mieux vaut ne pas se tromper sur le choix

Choisir sa prépa peut également être un autre obstacle pour les élèves souhaitant intégrer les grandes écoles. Quand on parle de classes prépas, on songe souvent à Polytechnique, Normale Sup, Henri IV à Paris… c’est-à-dire les établissements élitistes. Pourtant, 2000 classes prépas sont reparties sur tout le territoire français avec diverses spécialités. Mieux vaut donc ne pas se tromper sur le choix.

Share Button
https://autoservis.info/wp-content/uploads/2018/02/young-791849__340.jpghttps://autoservis.info/wp-content/uploads/2018/02/young-791849__340-150x150.jpgAlexEducation
Intégrer les grandes écoles, c’est le rêve de beaucoup d’élèves de terminale. Le nombre de candidats s’inscrivant en classes prépas ne cesse d’augmenter. Ils étaient plus de 86000 élèves cette année, soit 2.3% de plus par rapport à l’année dernière. Mais est-ce une raison pour dire qu’intégrer une Classe...